Dessins, bazar

Publicités

MAPS

Polaroids d’images googleMaps. Ces personnes sont des fantômes, bloqués sur le net à un endroit où ils ne sont plus. Nous nous déplaçons, sans qu’ils puissent le faire. Des scènes de vie et de l’intimité dans un outil public, sur un support à tirage unique.googlemap

Identifie trois de tes amis

Édition,

Les photographies de famille sont principalement placées dans des albums photo. Ces derniers, souvent imposants par leur taille et leur poids, eux, sont enfermés dans des tiroirs, des placards. Situés dans le salon de la maison, ils sont ainsi protégés du soleil, de l’humidité, ou d’autres accidents qui pourraient altérer ces souvenirs. Mais ils sont aussi cacher des regards. L’acte de dévoiler ces photos de famille à des personnes étrangères relève de l’intime. Les albums sont consultés là où ils sont conservés, ils ne sortent même pas de la maison. De nos jours, le statut de ces photographies de famille a changé : « post une photo de toi enfant et identifie trois personnes qui devrons faire pareil » avec le système des réseaux sociaux, il faut partager, publier, liker, donner à voir, montrer sa famille, ses amis, ses animaux, sa nourriture… Il n’y a plus d’intimité, car ce n’est pas seulement à notre liste de contacts à qui nous offrons ces tranches de vie : De par les méandres d’internet, ce sont d’innombrables inconnus qui peuvent voir, commenter, voler, s’accaparer, falsifier nos photographies de famille. C’est ce que j’ai fait ici, j’ai volé  ces photos d’enfants, allant d’individu à individu, sans les connaitre et j’ai monté de toute pièce leur vie future, à la manière des photographies qui circule sur le net « la même image 10ans après » mais en utilisant l’outil google d’image similaire.

MARILOU

À travers des archives, je navigue entre réalité et fiction pour créer un décor où se met en scène Marie-Louise. Parfois considérée comme faisant partie intégrante du cadre, elle y disparaît. Mon but est de la montrer alors qu’on ne la voit pas. C’est dans cette contradiction qu’est né mon projet. Trouver le lien entre elle et son décor et définir le statut des images, soit comme preuve, soit comme outil de falsification.

Cabine

Elle est au milieu de la pièce, elle est imposante mais silencieuse, on tourne autour, mais il ne se passe rien, c’est quand nous décidons de franchir sa porte que la cabine devient un pont. Pourquoi un pont ? Parce qu’il faut la traverser pour aller du point A au point B. Une fois nos deux pieds posés sur le sol de la cabine et la porte close, l’environnement se met à s’agiter, le son retransmis à l’extérieur est celui du brouhaha si particulier des piscines entre clapotement de l’eau, cris en écho et portes qui claquent. Tout s’évanouit au moment où l’on décide d’en sortir.